La Joie du Pardon

SACREMENT DE LA RÉCONCILIATION

 

Le pardon, c'est...

.. vivre une rencontre pour exprimer  en vérité ce qui m'empêche d'avancer

... une rencontre qui libère, avec quelqu'un qui écoute, sans juger, en absolue confidentalité. 

... la présence d'un témoin qui est là avant tout pour manifester l'amour inconditionnel de Dieu.

Bienvenue en tout temps!

Un Père avec un coeur de mère...

C'est ainsi qu'on pourrait décrire le Dieu dont nous parle Jésus-Christ:

le Père n'est que Pardon et tendresse, il souhaite tellement nous partager la vie en plénitude de l'Amour.

Demander le Sacrement de Réconciliation est une belle démarche:

dans la stricte confidentialité d'un entretien avec un prêtre,

dire ce qui nous pèse et qui fait écran à l'Amour dans notre vie,

ouvre un espace où se sentir accueilli, aimé tel que nous sommes, encouragés à vivre intensément.

 
Contactez les prêtres de vos paroisses 

Paroisse Notre-Dame (églises St-Eugène et Immaculée-Conception)

« Je suis disponible en tout temps pour vous rencontrer. »

Serge Pelletier, curé

450 - 375 10 01 ou pour un rendez-vous: serge.pelletier@paroissend.org

Paroisses St-Joseph et Très-Sainte-Trinité (églises St-Luc, Ste-Famille et Très-Ste-Trinité)

Contacter

L'abbé Claude Lamoureux, curé

450 - 378 61 15, poste 223 

 

Va en paix...

La vie n’est possible que si nous savons pardonner, nous réconcilier avec nous-même, avec les autres et avec Dieu. Le sacrement de la réconciliation nous invite à reconnaître que l’amour de Dieu nous permet de dépasser les conflits.

Partager sa souffrance, sa peine, sa fragilité, sa faute ou son péché, c'est entrer dans le sacrement de la célébration de l’Amour de Dieu, qui est plus fort que nos péchés et que toutes les forces du mal dans le monde.

Célébrer le sacrement du Pardon, c’est plus que de demander et de recevoir le pardon, c’est reconnaître qu’on est aimé de Dieu qui nous aide à passer de la mort du péché à la vie de réconcilié.

Dieu dit à celui qui l'approche : « Tu es un pécheur aimé, toujours pardonné; sache que la réconciliation est toujours possible si tu accueilles mon pardon. »

Et celui qui vient vers Dieu lui dit : « Je désire rétablir la communion filiale et fraternelle qui a été brisée par ma faute; je veux vivre à nouveau en vrai témoin de l’Évangile du Christ. »

L’élément visible du sacrement se trouve dans l’aveu des fautes et l’absolution et le ministre est l’évêque ou le prêtre.